• SHANGHAI BOLÉRO

Un Boléro en trois temps

Type de presse: 
Internationale
Date de publication: 
23/10/2015

Hier à Perth, à la Fremantal Art Centre, des artistes invités se sont joints à la LINK Dance Company pour jouer le triptyque du Français Didier Théron, Shanghai Boléro.

Les trois parties présentent des chorégraphies différentes mais sont toutes jouées sur le Boléro de Maurice Ravel, qui fut joué pour la première fois en 1928. Dans la première partie, onze femmes marchent inlassablement à travers la scène, impassibles, vêtues de shorts noirs et de hauts talons.

Dans la deuxième, trois hommes sombres, torses nus, sautent et tournoie en parfaite interaction. Dans la troisième, 14 danseurs créent de fabuleux tableaux qui semblent tout droit sortis du Guernica de Picasso. Les orientations, les mouvements et les attitudes changent brusquement.

Une précision d’horloge est nécessaire, alors que le moindre écart de concentration mènerait à l’anarchie. Empli de tension dramatique, Shanghai Bolero rend l’anxiété qui émane du Bolero à la perfection. La performance fut superbe. Egalement sur le programme et en contraste saisissant, 59009 Tonight, qui rendait hommage à la danse de salon sur le chansons de Michael Buble, irradiait la joy.

Les huit danseurs furent encore impressionnants et Fred Astaire et Ginger Rogers en ont eu pour leur argent.
Le spectacle est à l’affiche jusqu’à demain.